(Hyper)sensibles, Hauts Potentiels, Non classé

Des petits trous, des petits trous…

Est-ce que je vous ai dit que je suivais, en parallèle de mes cours de nutrition, une formation de coach ?  Non ?  Bon, ben, voilà, une de mes idées pour être plus efficace comme conseillère en nutrition, c’est de consolider ça par une solide formation d’accompagnement.  Ce n’est pas le sujet de mon article aujourd’hui mais comme ça vous voyez un peu le contexte.

Donc, lors de ma formation de coach, j’ai vu dernièrement un mécanisme de communication que j’ai envie de partager avec vous.

Saviez-vous que quand on parle à une autre personne, il y a des trous dans la communication ?  Hé bien voui !  Quand on parle à quelqu’un, on ne dit pas tout. Quand vous dites à une collègue : « Bonjour Sandra, quand auras-tu terminé d’encoder les factures du mois de mars ? », vous ne dites, pas : « Bonjour Sandra, je ne vais pas bien ce matin, je me suis engueulée avec mon chat, du coup, il m’a griffé, j’ai super mal à la main, je crois que je vais avoir une infection, en plus je couve un truc, j’ai un de ces mal de crâne, je vais certainement passer mon week-end dans mon lit alors que j’avais prévu de sortir samedi avec mon chéri… et donc, j’ai vraiment pas envie de faire des heures supplémentaires ce soir, mais ça doit être fini parce que le chef veut qu’on respecte le planning sinon on sera en retard pour la déclaration de TVA – grande respiration – et donc… quand auras-tu terminé d’encoder les factures du mois de mars ?  »
Alors, qu’est-ce qu’elle fait Sandra ?  Elle comble les trous… et comme elle ne sait pas ce que vous n’avez pas dit, elle le fait avec ses filtres à elle. Elle interprète.  Vous l’entendez n’est-ce pas ? « Ben elle est pas gênée celle-là, de venir me relancer encore alors qu’elle me l’a déjà demandé hier, en plus elle fait la gueule, mais qu’est-ce qu’elle croit, on est des esclaves ici, aucune considération, même pas un sourire ! ».  Et donc, bien entendu, elle vous répond : « Non, j’ai pas fini, j’ai eu que des demandes de dernières minutes ce matin, je peux pas aller plus vite que la musique, ce sera fini quand ce sera fini ! »

Si vous ne rectifiez pas le tir tout de suite, ça va mal finir et vous allez au mieux vous sentir mal le restant de la journée, au pire, vous disputer encore plus fort.  Et votre patron hyper-contrôlant sortira de son bureau pour trancher sans rien savoir juste pour avoir la paix parce que lui, il a eu son chef au téléphone il y a 20 minutes, qui lui a tiré les cloches parce que sa présentation PowerPoint n’est pas terminée.

fullsizeoutput_8a3
Quand on communique, il y a toujours des trous.  Le récepteur du message va remplir les trous lui-même et interpréter.

Personne n’aime les trous.  Comment éviter ça ?  En posant des questions. Chacun à son niveau, on peut éviter le drame en osant poser des questions.  Ma collègue Sandra pourrait dire : « Mais pourquoi est-ce si important pour toi que ce soit terminé ? » ou « Tu ne souris pas aujourd’hui alors que tu es toujours si joyeuse, est-ce que tout va bien ? » ou encore « Tu m’as posé la question hier soir, quelle est la raison de cette nouvelle demande ? ».  Et moi, quand Sandra se hérisse et me répond vertement, je peux aussi lui poser des questions pour connaître la raison de son agressivité : « Tu parais en colère, est-ce que tu as eu une matinée difficile ? » ou « Je vois que tu es énervée, tu veux en parler pour qu’on essaye de trouver une solution ? » ou encore « Je comprends, tu sembles être sous pression, je te demande ça parce que je ne me sens pas bien et je ne pense pas pouvoir travailler plus tard aujourd’hui.  Si tu n’as pas fini, j’organiserai les choses autrement de mon côté ».  Voilààà, c’est pas mieux comme ça ?

Je sais que ça paraît assez naïf et que votre collègue va vous demander si vous n’avez pas avalé un livre de savoir-vivre au 19è siècle mais essayez quand même pour voir, vous serez peut-être surpris du résultat.  On a perdu l’habitude de parler vraiment aujourd’hui, on doit être des machines.  Essayons de rester humain…

Comment parler à son patron, ce sera le sujet d’un autre article, les problèmes de communication sont un peu différents avec les personnes qui ont du pouvoir, ou qui croient en avoir ;-).

Portez-vous bien d’ici là et soyez lumineux !

Geneviève

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s